historique+frame.jpg

HISTORIQUE

1985 - Un groupe d'élèves du Conservatoire d'art dramatique de Québec - Josée DESCHÊNES, Benoît GOUIN, Pierre-Philippe GUAY, Hélène LECLERC et Marco POULIN - se rassemblent sous le nom de Théâtre Artefact pour créer des spectacles à caractère historique dans le cadre d'un emploi d'été.

1986 - Le groupe décide de transformer cette compagnie d'été en compagnie permanente et d'en faire le véhicule de leurs propres créations. Désirant se produire dans des lieux non traditionnels, ils imaginent un spectacle dans un stationnement souterrain. Le spectacle ne verra pas le jour, mais le nom de Théâtre Niveau Parking est adopté. L'initiative redonne un élan à la formation de nouvelles compagnies à Québec ; de nombreux finissants du Conservatoire créeront par la suite leur propre compagnie à la sortie de l'école.

1987 - Josée DESCHÊNES, Pierre-Philippe GUAY et Benoît GOUIN invitent Marie BRASSARD, Lorraine CÔTÉ et Michel NADEAU à joindre les rangs de la troupe. Ce dernier en deviendra le directeur artistique. Le musicien Robert CAUX succèdera à Marie BRASSARD et Pierre-Philippe GUAY.

1988 - La nouvelle équipe attaque sa première création de groupe. Résultat d'un jeu de cadavre exquis, on forme la phrase « Un sofa meurt dans le jardin ». Le titre et le thème du spectacle sont trouvés. Cette création qui marquera le style et l'histoire du Théâtre Niveau Parking, connaîtra un grand succès public et sera jouée durant cinq ans.

1993 - Après avoir mis en scène les productions de la compagnie et avoir monté des textes commandés à des auteurs, Michel NADEAU signe son premier texte avec BUREAUtopsie. La production reçoit trois prix et deux mises en nomination aux Prix d'excellence des arts et de la culture de Québec. Plusieurs autres textes suivront par la suite dont Jeanne et les anges, Ecce Homo, … puisque le monde bouge… et Lentement la beauté.

1994 - Parce qu'il y a peu de textes contemporains étrangers montés à Québec, la compagnie décide d'ajouter ce volet à sa programmation et présente Moulins à paroles d'Alan BENNETT. La mise en scène est confiée Marie-Thérèse FORTIN. Les auteurs choisis sont rarement ou jamais montés au Québec : Michel VINAVER, Steven BERKOFF, Sergi BELBEL et Michel AZAMA.

1999 - Voulant favoriser la diffusion de la dramaturgie contemporaine et les auteurs d'ici, le théâtre Niveau Parking crée, en collaboration avec d'autres compagnies partenaires, les Rendez-vous dramaturgiques. Un événement annuel d'une semaine qui propose des lectures de textes d'auteurs, québécois et étrangers. Certains, à l'instar de Boudin, révolte et Camembert, Meurtre et Le Désir de Gobi seront produits par la suite. Après quatre années des Rendez-vous, Le Théâtre Périscope prend le relais en créant son propre événement de lectures : Impressions d'ici. Après que quelques membres aient quitté la compagnie, Lorraine CÔTÉ et Michel NADEAU invitent Marie-Josée BASTIEN, Hugues FRENETTE et Véronika MAKDISSI-WARREN. Ainsi se forme la troisième génération du TNP.

2001 - …puisque le monde bouge… est le fruit d'une coproduction de deux compagnies canadiennes : le théâtre de la Vieille 17 (Ottawa) et le Théâtre populaire d'Acadie (Caraquet) et d'une compagnie française, le Théâtre du Frêne (Paris). Ce sera le premier spectacle de la compagnie à tourner en Acadie et en France, entre autres, au Festival international des francophonies en Limousin, à Limoges.

2003 - La nouvelle équipe du TNP revient au travail collectif et crée Lentement la beauté qui devient le plus grand succès de la compagnie. Mise en nomination à trois reprises et récipiendaire de deux prix, dont le Masque de la meilleure de la production « Québec » en 2004, la pièce sera présentée en tournée au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. Elle sera publiée chez L'instant même qui, pour l'occasion, créera une nouvelle collection dans son catalogue : L'instant scène.

2006 - Le Théâtre Niveau Parking coproduit avec le Théâtre Les Enfants Terribles On achève bien les chevaux, un texte librement adapté du roman d'Horace MCCOY. Récipiendaire de plusieurs prix, notamment pour sa mise en scène originale où la danse est omniprésente, le spectacle suscita l'engouement partout où il a fut joué et est toujours présenté en tournée. Les collaborations se poursuivent avec le Théâtre de la Bordée en 2008 pour Regards-9 et avec le Théâtre du Trident pour Reconnaissance en 2009.

2010 - Le Théâtre Niveau Parking célèbre son 25e anniversaire. Un Sofa dans le jardin, premier grand succès de la compagnie, est recréé pour l’occasion.

2013 - La compagnie lance les soirées Cartes blanches. D’abord élaborée pour faire connaître le TNP auprès d’un public plus jeune, cette initiative marqua le début d’une fructueuse alliance avec le Cercle – lab vivant qui fait sortir le théâtre des lieux habituels. Presque toutes les éditions des soirées cartes blanches se sont déroulées à cet endroit. Avec le temps, elles sont devenues un laboratoire pour la compagnie, un terrain de jeu pour explorer des avenues différentes et parfois même pour jeter les bases de nouvelles créations.

2014 - Cette année marque la naissance du « théâtre de petite forme ». D’abord avec Tombé du ciel puis avec Un certain nombre, le TNP prend le pari de créer des productions à effectifs réduits, mais qui se concentrent sur les piliers qui constituent une bonne production. La formule des petites formes est simple : un texte solide, des acteurs talentueux, des décors et des costumes simples, sans artifice, qui laissent toute la place, au texte et au jeu. C’est aussi en 2014 qu’est présenté Act of God, la nouvelle création du TNP. Écrite et mise en scène par Marie-Josée Bastien et Michel Nadeau, elle connaît un grand succès et sera reprise au Théâtre Prospero à Montréal à l’hiver 2017.

2015 - Le TNP lance sa nouvelle saison en présentant Le dieu du carnage, coproduit avec le Théâtre du Trident. Pour la première fois depuis plusieurs années, presque tous les membres de la compagnie sont réunis dans la même production : Marie-Josée Bastien, Hugues Frenette et Véronika Makdissi-Warren jouent dans la pièce tandis que Michel Nadeau en assure la mise en scène.

2016 - Le Théâtre Niveau stationnement fête ses 30 ans et présente un spectacle unique en son genre dans le cadre du Carrefour international de théâtre, Les affinités électives. Mettant en vedette Paule Savard, ce monologue fait salle comble chaque soir et les propos caustiques de son personnage animent les discussions longtemps après la tombée du rideau. Au mois d’août, Michel Nadeau quitte la direction artistique du TNP pour devenir directeur artistique du Théâtre la Bordée. C’est Marie-Josée Bastien qui lui succédera. Quelques semaines plus tard, le comédien et metteur en scène Charles-Étienne Beaulne devient le cinquième membre qui amène un vent de jeunesse au le TNP.